29/02 : Single Release Party

Mis à jour : mars 13

Ouverture des portes à 19h30

PRIX LIBRE

Alliance of the Billing - 20h30 Relying heavily on guitar distortion and effects, Alliance of the Billing vigorously explore the boundaries of gritty post-rock, while at the same time expanding their musical palette with intricate keyboard textures and faint drum fills. The five-piece international outfit from Brussels sways back and forth between subdued rage and delicate reveries, allowing the listener to get comfortably lost in a thick haze of multi-layered cinematic soundscapes. A band of few words, Alliance of the Billing’s repertoire consists primarily of instrumental songs. Despite the economical use of vocals, however, the track titles and arrangements leave little to the imagination: with themes echoing inequality and corporate greed, as well as existential despair and redemption, Alliance of the Billing provide a fiery manifesto and a compelling manual for emancipation in times of societal turmoil. http://bit.ly/38Ri8V9 22 for Silicon Alone - 21h30 Le Clip est sorti ! http://bit.ly/38QEUfO Romanowitch - 22h30 "Je ne suis pas vous. Insolent et pourtant assez logique, un paradoxe assez commun, justifier une frustration. Le climat belge du sud-est, et me suis vu évolué, transformé au gré des répétitions laconiques du quotidien pour être muté au mi-mutisme mimétique. Des saccades numériques vers des ponts froids, des espaces clos où émergent des courants libérateurs, Liège est là. Je ne suis pas vous. Il n’y a pas de raisons à cette démarche, et c’est bien la seule. Un défouloir spontané et assumé de trop-plein social et deux quotidiens. Une recherche, ou plutôt une accoutumance, mais l’énergie s’y absorbe. Un dédale d’idées, n’y voyez aucunes prétentions poétiques, cela serait trop régulier. En revanche de ce qui plait et déplait à la masse, un fruit bien mûr recelant la vermine. Déambulations chroniques, effervescence en 4/4, textures rugueuses. Je ne suis pas vous. La fin de quelques choses qui n’a jamais vraiment vécu. Un condensé de ce qui n’a jamais été et ce qui ne sera plus. Un briquet vide, un café froid." http://bit.ly/39UqMCd ------------------------------------------------------------------------------------------ Exposition du travail de Marie Collette: "Ce projet tend à représenter l'emprunte que laisse une blessure, une douleur, visible ou invisible, à travers le temps. Travailler la linogravure permet d'utiliser l'incision de la matière qui marque le traumatisme en formant un trait imprécis, plus brut. Projeter sur grand format, et retravailler au fusain compressé me permet de passer du noir lissé de la gravure à un noir "souillé", amplifiant et dévoilant toutes les matières imperceptibles avant cela."